Médiation - axe de recherche du MICAInformation - axe de recherche du MICACommunication- axe de recherche du MICAArt - axe de recherche du MICA

Le MICA en bref

 

version française

Le MICA (MÉDIATIONS, INFORMATIONS, COMMUNICATION, ARTS) est un laboratoire de recherche de l’Université Bordeaux Montaigne, labellisé comme Equipe d'Accueil (EA 4426) de l'École doctorale Montaigne-Humanités.

En savoir plus


version anglaise

MICA (MEDIATION, INFORMATION, COMMUNICATION, ARTS) is a research team dedicated to information and communication science belonging to Bordeaux-Montaigne University. It is certified as a research team for the PhD school.

Learn more

Dernières publications

Réplic : L'asso

 

 

Réplic, l'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication de Bordeaux 3
L'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication.

En savoir plus

 

  Rejoignez Le REPLIC sur Facebook

PAQUELIN Didier

Professeur des Universités / Directeur du Projet RAUDIN


Axe : 3 - Information et Connaissance

Discipline : Sciences de l'Information et de la Communication

CNU : 71

Année de rattachement au MICA : 2009

Université de rattachement : Bordeaux 3

RECHERCHE

Thèmes de recherche :

Processus d'appropriation des dispositifs numériques en contexte de formation et d'apprentissage : analyse transdisciplinaire des reconfigurations des espaces-temps sociaux de l'action.
Directeur du Projet RAUDIN (Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des Dispositifs Numériques) financé dans le cadre du contrat d’objectif déposé par la Région Aquitaine et l’État auprès de la Commission Européenne (Programme FEDER 2007-2013).



Points forts de recherche :

Initiés en 1985, les travaux de recherche sont consacrés à la compréhension du processus d’appropriation de dispositifs d’information et de communication médiatisés dans des contextes d’éducation et de formation. Initialement consacrées aux environnements d’apprentissage interactifs et plus particulièrement aux applications de type simulateurs et études de cas, les recherches actuelles abordent les questions de l’appropriation des dispositifs d’information et de communication médiatisées dans des contextes d’éducation et de formation. Ancrés dans le champ des sciences de l’information et de la communication, ces recherches sont de nature interdisciplinaire et convoquent des notions et concepts issus de différents champs scientifiques. L’objectif de ces recherches est de comprendre quelles sont les dynamiques et processus d’appropriation de ces objets en situation de formation. L’étude de la dimension humaine apparaît comme centrale et se concrétise notamment par l’attention portée aux régulations étudiées comme processus informationnels et communicationnels qui convoquent des médiations sociales avec ou sans objet technique. L’approche phénoménologique des travaux vise à comprendre ces processus singulier d’appropriation et parfois d’innovation dans un contexte de déploiement des technologies de l’information et de la communication au sein des organisations, et notamment des institutions éducatives.

Plusieurs caractéristiques peuvent être dégagées de ces travaux :
La centration sur l’usager final, comme co-auteur de la mise en usage des ressources et des dispositifs, constitue le pivot de notre travail de recherche qu’il soit lié à la conception de dispositif numérique ou à la mise en usage de ces dispositifs.
L’approche systémique et contextualisée de nos travaux nous a permis, en complémentarité d’autres recherches, d’aborder la complexité du processus d’appropriation des médias interactifs en situation. Elle permet notamment de mettre en relation et d’identifier les interactions entre les niveaux macro (institution), meso (collectifs d’acteurs) et micro (individu).
Le déplacement dans plusieurs champs disciplinaires (sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation, psychologie, sociologie, économie) construit notre problématique en mobilisant des concepts multiples pour renouveler les grilles d’analyse de cette dynamique d’appropriation. Déplacement dont l’objet est de situer explicitement les apports des sciences de l’information et de la communication, de là, comprendre les mises en mouvements de acteurs et des systèmes dans un contexte de déploiement de dispositifs numériques.
Le travail en réseau avec des chercheurs issus de cultures et d’horizons différents contribue fortement à la nature même de nos travaux et aux résultats obtenus. Ainsi, les projets de recherches conduis mobilisent des chercheurs des universités de Genève (Suisse), de Montréal (Québec) et de Laval (Québec).
La finalité même des actions entreprises les réfère à ce qu’il est convenu de nommer "recherche-développement" en milieu industriel, "recherche-action" en milieu universitaire. Elles sont autant d’occasions de construire des terrains pour questionner et participer à la réflexion sur les notions théoriques en jeu comme celle de l’appropriation. Relevant le défi de la posture de l’action sociale, les choix méthodologiques se sont dirigés vers des approches le plus souvent qualitatives tout en conservant des approches quantitatives nécessaires à la compréhension des processus.

Les résultats les plus marquants de ces travaux sont des propositions de modélisation de ces processus construits à partir de nombreuses études empiriques et dont la validité est ensuite confrontée à de nouveaux terrains d’analyse.


ENSEIGNEMENT

Intitulés de cours :

Responsable pédagogique de la spécialité de Master Professionnel « Conception, Production, Ecriture, Image et Multimédia », parcours de l’IUP-ISIC (IUP labellisé). Spécialité qui comprend deux parcours et accueille annuellement 70 étudiants (plus de 2002 à ce jour).
Enseignements (CM et TD) dispensés auprès d’étudiants de licence et de master en sciences de l’information et de la communication (200 heures eq TD environ par an) (1999 à ce jour) :
1. Analyse des supports multimédias dans une perspective sémio-pragmatique et communicationnelle.
2. Fonctions de l'image numérique dans la communication interactive.
3. Conduite de projet centré sur les usages et les attentes des utilisateurs.
4. Conception et scénarisation d’applications et de dispositifs multimédias pour l'appropriation des savoirs.
5. Dynamique de construction d’usages sociaux des objets technologiques dans un contexte d’éducation formelle et non formelle.
6. Méthodologie en sciences humaines et sociales.
Enseignant attaché au Centre de formation à distance de l’université de Bourgogne auprès d'étudiants de licence et master en Sciences de l’Education (37,5 heures eq TD par an) (1999 à ce jour) : Technologies de l’information et de la communication pour enseigner et apprendre.



Coopération internationale :

Partenariat avec la Faculté des Sciences de l'Education de l'Université Laval à Québec : construction d'un programme conjoint de recherches sur le thème "technologies éducatives, croisées des cultures".
Université de Montréal - laboratoire CIRTA (Centre Inter-Universitaire de Recherches sur les Technologies de l'Apprentissage).
Université de Concordia - Montréal.
Université de Mons-Hainault.
Université de Genève - TECFA.
Membre co-fondateur de l'Université Internationale du Multimédia.
Membre co-fondateur de l'Université Internationale d'Eté en Pédagogie Universitaire [en savoir plus]

PUBLICATIONS


Cliquez ci-dessus pour télécharger la liste des publications au format PDF




Sites Internet :
http://raudin.u-bordeaux3.fr
http://ute2.umh.ac.be/revues


Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.