Médiations - Informations - Communication - Arts

Doctorant

  • Sujet de thèse : Ecologie d'un système homme-machine - design et éthique pour un projet R&D

  • Directeur de thèse : Mme Anne Beyaert-Geslin
  • Axe : Image, Design, Espace et Médiation l’expérience du contemporain (IDEM)
  • Discipline : Sciences de l'information et de la communication
  • 1ère inscription en thèse : 2016
  • Contact : florian.harmand@gmail.com

Résumé de thèse

L’écologie comme étude des relations entre des êtres vivants et leur environnement se focalise principalement sur l’anthropisation, soit l’impact de l’homme sur la nature. Or le glissement progressif d’un milieu naturel vers un milieu artificiel — ou la technicisation croissante de notre habitat — requiert un changement d’approche pour analyser l’influence de ce nouvel environnement sur l’homme.

À l’heure du « bâtiment intelligent » et de la « ville augmentée » comme phénomènes d’hybridation de nos lieux de vie avec notre technique, il s’agit d’encadrer la conception et le développement des technologies pervasives qui captent, analysent et restituent nos traces et comportements. Si l’accumulation et l’utilisation de ces données peuvent bel et bien venir « augmenter » notre capacité d’appréhension du monde, des dérives et externalités négatives — liées notamment aux modalités de fonctionnement des dispositifs numériques les utilisant — ne sont pas à exclure. Ces applications et logiciels, loin d’être neutres, conditionnent souvent un usage — et en conséquence des schémas de pensée — qui devraient engager la responsabilité de leurs concepteurs. Maintenant que les moyens techniques permettent d’exploiter les big data et autres jeux de données, il reste à apporter réflexion et jugement critique à leur emploi, et à définir les interactions sociales induites par ces technologies. Si le design donne une forme à ces données, l’éthique du designer pourrait leur donner un sens.

L’écologie d’un système homme-machine relèverait ainsi de l’étude et de l’agencement des interrelations entre sujets (utilisateurs) et objets (ensembles matériels et services numériques) et permettrait de trouver un juste milieu entre efficacité des technologies déployées et garantie des libertés individuelles. À la croisée des sciences techniques et des sciences humaines, cette thèse, alliant recherche fondamentale et expérience de terrain, propose d’ébaucher un protocole éthique à même d’intégrer la méthodologie du design de services numériques.

Communications

Activité professionnelle

Ingénieur R&D et designer chez iQSpot, solution logicielle d’optimisation énergétique des bâtiments.

  • Recherche en design
  • Architecture de l’information et stratégie du contenu
  • Design fonctionnel (spécifications)
  • Wireframe et prototypage
  • Développement des interfaces web

Activité d’enseignement

  • Master Design, Bordeaux Montaigne
    Ateliers Design & Éthique
  • Master CPNM, Bordeaux Montaigne
    TD Conception/gestion de projet : élaboration de spécifications fonctionnelles, budget et planning.
  • Licence Infocom, Bordeaux Montaigne
    TD Communication & Politique : débats, recherche documentaire et écriture.

Activité associative

Co-fondateur de la revue de vulgarisation scientifique Controverse : indépendante, critique, gratuite. Parution irrégulière.

#02 CONSOMMATION juin 2016 : http://controverse.co/02/

#01 TECHNIQUE novembre 2015 : http://controverse.co/01/

#00 INFORMATION septembre 2015 : http://controverse.co/00/


Consulter la liste des membres du MICA

Fermer le menu