Appel à communication - REPLIC / MICA

Plus d'informations : ici


Cette journée d’études pluridisciplinaires propose d’interroger les manières dont les disciplines
de notre laboratoire MICA définissent et emploient les termes « individualisation » et « globalisation
». Ce sera l’occasion de discuter des impacts de ces deux phénomènes en sciences de
l’information et de la communication, en art, en design, en sémiotique… etc. Quelle signification
ont ces termes dans les champs disciplinaire du MICA ? Comment les approche-t-on selon la discipline/
l’objet d’étude ? S’agit-il d’une tension entre les deux ou d’un continuum ?


Argumentaire :

Les termes « individualisation » et « globalisation » font maintenant partie de notre vocabulaire
quotidien. L’actualité médiatique ne cesse d’en parler, notamment de leurs conséquences économiques,
financières et politiques. Les théoriciens en SIC et en Art, les sociologues, les historiens
et les philosophes nous proposent une littérature consistante sur le sujet. Perçus souvent comme
mouvements sociaux, mutations puissantes et comme processus inhérents à l’hyper-modernité,
la globalisation et l’individualisation ont résolument inscrit les tensions réflexives et pluralistes au
coeur de nos imaginaires.
Les technologies de l’information et de la communication sont souvent considérées comme les
principaux facteurs d’accélération et intensification de ces deux phénomènes. Nous vivons dans
un monde en mouvement, ce qui induit des changements multidimensionnels (technologiques,
économiques, sociaux, culturels, politiques et géopolitiques) touchant autant les individus, les organisations
que la société.
Ce monde a été qualifié de global ou globalisé voire même de planétaire (McLuhan, 1967 ; Melucci,
1995 ; Ghorra-Gobin, 2006 ; Lipovetsky et Juvin, 2010). Et cette globalisation n’est pas sans
conséquences sur la manière dont les individus vivent et expérimentent leur vie.
Les disciplines utilisent les deux termes selon des perspectives différentes. Comment approche-ton
ces termes selon son positionnement disciplinaire et l’objet de sa recherche ? Dans quelle mesure
l’inter/trans/pluri-disciplinarité modifie-t-elle le traitement de la question ? Au travers d’études
de terrain, de nos différents objets d’étude, nous souhaitons faire un point sur ces tensions.


Axes thématiques :

Cette journée entend croiser les approches des six axes de notre laboratoire.


Modalités pratiques :

Cet appel à communication est ouvert à tous-te-s les doctorant(e)s de notre laboratoire MICA.
Les propositions de communication sont à adresser, en français, avant le 24 mars 2017. Elles comprendront
: le format (communication, poster, autres formats : exposition, performance etc.), un
titre, les coordonnées de l’auteur/des auteurs (nom, prénom, axe) ainsi qu’un résumé de 2000
signes maxi précisant (selon le format) la problématique, le cadrage théorique et méthodologique
et les références bibliographiques. Elles sont à envoyer à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
L’évaluation des propositions sera effectuée en double aveugle. Le comité scientifique composé de
chercheurs confirmés et de doctorants procèdera à la sélection des communications.
Temps de parole accordé aux participants : 15 min (communication) et 10 min (poster et autres
formats)


Calendrier :

Appel à communication : 14 février 2017
Date limite de réception des propositions : 24 mars 2017
Annonce des propositions retenues : 2 mai 2017
Date de la journée d’études : 20 juin 2017


Le comité d’organisation :

AIN Alexandra
ALEXANDER Andréa
BELGA Jihane
BEYAERT-GESLIN Anne
CANTO Laurence
KAMOUN Emna
POCEAN Andrada-Doriana
PEYREMOLE Maël
SEA Dessia Nadège
YAO Bini Paul


Le comité scientifique :

AIN Alexandra
AKAM Noble
BELGA Jihane
BEYAERT-GESLIN Anne
CORMERAIS Franck
GARDERE Elizabeth
KAMOUN Emna
KIYINDOU Alain
LAFARGUE Bernard
MANES GALLO Maria Caterina
POCEAN Andrada-Doriana
SEA Dessia Nadège
YAO Bini Paul