Médiations - Informations - Communication - Arts
séminaire : Réception & représentation – séance 2/7
« Woman Of The Year » de G. Stevens -1942

Date/heure
08/12/2015
17 h 00 - 19 h 00

Emplacement
La MSHA - salle 3

Catégories


Katharine Hepburn. Image tirée du film « Woman Of The Year » de G. Stevens -1942 – Metro-Goldwyn-Mayer

De poison du box-office à reine de la comédie : la renaissance de Katharine Hepburn au tournant des années 1940

mardi 8 décembrre 2015 – 17h00 – MSHA, salle 3, Pessac
ligne B, station de tram « Montaigne-Montesquieu »


Présenté par : Jules Sandeau

Je me propose d’examiner ici la conversion de Katharine Hepburn à la comédie au tournant des années 1940, à travers l’étude approfondie de quatre films sortis successivement : Bringing Up Baby (H. Hawks, 1938), Holiday (G. Cukor, 1938), The Philadelphia Story (G. Cukor, 1940) et Woman of the Year (G. Stevens 1942).
En articulant l’analyse des représentations proposées par ces films et de leur réception aux États-Unis au moment de leur sortie, je mettrai en évidence le processus de négociation dont la persona de Hepburn fut alors l’objet à ce moment crucial de sa carrière.
En effet, juste après avoir terminé le tournage de Holiday, Hepburn est accusée par l’Independant Theatre Owners Association d’être un « poison du box-office » dans un encadré publié par le Hollywood Reporter (3 mai 1938). Le retentissement que ce placard aura dans la presse est la preuve qu’il n’a rien d’anecdotique mais témoigne au contraire d’une contradiction profonde entre l’image que projette alors la star et le contexte idéologique de la fin des années 1930. Au cours de la même année, la RKO (studio qui avait lancé Hepburn en 1932 et produit ses 14 premiers films) précipite la fin de son contrat. Pour couronner le tout, Bringing Up Baby et Holiday réalisent tous les deux une performance désastreuse au box-office.
Après s’être éloignée d’Hollywood pendant un an et demi, Hepburn fera un retour fracassant en 1940 avec The Philadelphia Story, immense succès public. Le deuxième coup d’éclat que constitue Woman of the Year en 1942 confirmera que la star a définitivement reconquis le public américain.
Par l’étude comparative de Bringing Up Baby et Holiday d’un côté, et The Philadelphia Story et Woman of the Year de l’autre, je proposerai des hypothèses sur les raisons de leur insuccès/succès. Je porterai une attention particulière sur la manière dont ces films retravaillent les dimensions problématiques son image d’aristocrate féministe au sein de la comédie, en me demandant notamment s’ils nous invitent plutôt à rire avec elle ou contre elle. L’examen des traces de réception que l’on trouve dans la presse de l’époque et dans les sondages réalisés par Gallup permettra de déterminer auprès de quels publics la star était populaire ou impopulaire et de comprendre ainsi les enjeux idéologiques qui sous-tendent la redéfinition que subit alors son image.


Fermer le menu