Médiations - Informations - Communication - Arts
Reticulum – Rencontres interdisciplinaires entre information, communication et design

Date/heure
04/03/2019
9 h 30 - 17 h 30

Emplacement
la MSHA - Salle Jean Borde

Catégories


Reticulum – rencontres interdisciplinaires entre information, communication et design


Télécharger le programme

04/03/2019 – Salle Jean Borde MSHA, Pessac


1. Opérabilité du concept de dispositif

C’est un mot qui peut se traduire par intersection, maillage ou réseau ; mais il peut également signifier un filet, voire un piège. Reticulum : une locution appropriée pour caractériser ce paradigme multiforme que notre époque a vu se renforcer – celui des réseaux. Un terme polysémique, qui souligne la nécessité d’un travail épistémologique partagé. C’est dans cet esprit que nous avons pensé ce cycle de rencontres entre SIC et design, dont la première édition s’intitule « Opérabilité du concept de dispositif ». Le dispositif a connu de nombreux soubresauts épistémologiques depuis sa mise en avant dans la pensée foucaldienne, notamment à travers sa réappropriation dans le langage des SIC et son actualisation à une époque d’inquiétude sécuritaire et de renouveau des luttes sociales. Un énoncé de Foucault extrait de Dits et Écrits vol. III finit souvent par faire office de définition dans les travaux de recherche : le dispositif y est décrit comme « un ensemble résolument hétérogène » ou plus précisément comme « le réseau qu’on peut établir entre ces éléments » et qui possède une « fonction stratégique dominante » (Foucault, 1977). Giorgio Agamben, trente ans plus tard, le caractérise par ses finalités : « tout ce qui a, d’une manière ou une autre, la capacité de capturer, d’orienter, de déterminer, d’intercepter, de modeler, de contrôler et d’assurer les gestes, les conduites, les opinions et les discours des êtres vivants » (Agamben, 2007). Le dispositif fait partie des concepts clefs des SIC ; à ce titre il fait l’objet d’un travail régulier de réactualisation et de critique (Jacquinot-Delaunay & Monnoyer, 1999 ; Appel, Boulanger, & Massou, 2010 ; Larroche, 2018). Au-delà d’un tracé historique ou d’une analyse pharmacologique du concept, l’ambition de cette journée est d’interroger des chercheurs et chercheuses issus de disciplines différentes quant à l’opérabilité du dispositif dans leurs travaux. Relecture, actualisation, abandon, confrontation ou encore dépassement, les postures face au dispositif dans la recherche en SIC et en design sont extrêmement diverses mais souvent pertinentes. Le temps de conférences, tables rondes et présentations de projets, cette première édition de Reticulum sera l’opportunité d’opérer collectivement une réflexion épistémologique sur ce concept majeur que constitue le dispositif. Mobilisant les axes IDEM et E3D du laboratoire MICA (Université Bordeaux Montaigne), et avec l’appui du projet ANR HyperOtlet et de l’Ecole Doctorale Montaigne Humanités, la journée Reticulum (1) Opérabilité du concept de dispositif s’articulera en deux temps. Une première partie sera dédiée à la contextualisation, la description et la réactualisation des termes du débat et du concept de dispositif. Une seconde partie laissera la place à la réinterprétation, à la proposition de thèses et de projets des plus concrets.

Bibliographie

  • Agamben, G. (2007). Qu’est-ce qu’un dispositif ? (M. Rueff, Trad.). Paris : Éditions Payot & Rivages.
  • Appel, V.,Boulanger, H., & Massou, L. (Éd.). (2010). Les dispositifs d’information et de communication : concept, usages et objets. Bruxelles : De Boeck.
  • Foucault, M. (1977). « Le jeu de Michel Foucault ». In D. Defert & F. Ewald (Éd.), Dits et écrits, 1954-1988. III, 1976-1979. Paris : Gallimard.
  • Jacquinot-Delaunay, G., & Monnoyer, L. (Éd.). (1999). Le dispositif : entre usage et concept. Paris : CNRS Éditions.
  • Larroche, V. (2018). Le dispositif : un concept pour les sciences de l’information et de la communication. Londres : ISTE éditions.

Fermer le menu