Médiations - Informations - Communication - Arts
Journée d’étude Artistic Activism in India (History, Practice, Paradigm and Circulation)

Date/heure
11/05/2021 - 12/05/2021
9 h 00 - 12 h 30

Catégories


Sans être clairement défini, « L’activisme en arts » est une appellation fréquemment utilisée, depuis les années 1990, pour évoquer une part importante de la production de l’art contemporain à travers le monde. De nombreuses manifestations internationales lui sont consacrées et abordent, entre autres, les thématiques de l’écologie, de l’altermondialisme, du féminisme, de la consommation responsable, de l’aliénation sociale et économique ou de l’immigration.

« L’activisme en arts » regroupe des actions artistiques liées à des questions sociales et politiques et renoue avec des pratiques contestataires, en résistance à l’hégémonie quasi planétaire de l’idéologie propre au capitalisme dit néolibéral. Cette nouvelle prise de conscience du caractère politique de la création artistique remet en cause les discours consensuels sur la neutralité de l’art et de l’esthétique, confinés dans leur « autonomie » et imperméables aux désordres du monde. Au sein de l’activisme artistique se joue une dialectique entre deux entités, traditionnellement perçues comme étant de nature différente : le champ de l’art (trop souvent défini comme autonome, sans autre fonctionnalité que la sienne propre) et le champ du politique et du social (pensé comme praxis de l’exercice des pouvoirs dans une société organisée).

La question centrale que pose l’activisme artistique pourrait être énoncée de la sorte : Comment évaluer la capacité des champs artistiques (arts plastiques, littérature, performance, théâtre, danse, vidéos, etc.) à fonctionner « en écho » à la protestation sociale et politique ?

La scène artistique indienne ne fait pas exception et plusieurs artistes et collectifs d’artistes se déclarent « activistes »(Vivan Sundaram, Navjot Altaf, Tejal Shah, Shilpa Gupta, Pushpamala N., Anita Dube, Open Circle, Raqs Media Collective, Sahmat, Vijay Tendulkar, Badal Sircar, Habib Tanvir, Namdeo Dhasal, etc.). Ils contribuent ainsi à la dimension globale et locale du phénomène de l’activisme artistique.

Depuis le lancement de la nouvelle politique économique en 1991, l’Union indienne a subi de profonds changements dans tous les domaines d’activité (économique, social, culturel, artistique). L’ouverture de l’économie et la montée en puissance de la droite nationaliste hindoue ont eu pour effet de remettre en cause profondément les principes de la voie indienne édictés par les pères de l’indépendance en 1947 (démocratie laïque, modèle de croissance autocentré organisé autour d’un large public secteur et non-alignement).

Le contexte politique actuel de l’Inde (nationalisme religieux, stigmatisation des minorités, remise en cause de la laïcité, conception ethnique de la nation indienne, pomme de discorde autour du Cachemire, violence des conflits intercommunautaires, etc.) ainsi que son contexte culturel et artistique (avènement du L’Inde sur la scène artistique internationale, développement du marché de l’art et de l’économie culturelle, glissement de la classe moyenne vers la consommation de masse, remise en cause de la liberté d’expression etc.) font de l’Union indienne un laboratoire spécifique pour le développement contemporain des interrelations entre pratiques artistiques et engagement social et politique.

L’équipe organisatrice de cette journée d’étude entend réunir des chercheurs de tous horizons pour réfléchir ensemble sur les différentes formes et conceptions de l’activisme artistique en Inde, depuis les années 1990 – approche des croisements, des transferts, des intersections entre l’art et la politique, à l’œuvre au sein de l’art artistique indien. l’activisme, tant dans sa dimension globale que dans sa spécificité locale.

La journée d’étude « l’activisme artistique en Inde (Histoire, Pratique, Paradigme et Circulation) » se déroulera en ligne, sur deux jours, les mardi 11 et mercredi 12 mai 2021.

Cette journée d’étude est organisée par Nicolas Nercam ADS-MICA (UBM) chercheur associé au CEIAS (EHESS-CNRS), Nicolas Bautès, IFP, chercheur associé au CEIAS (EHESS-CNRS) et Christine Ithurbide, LabEX ICCA, chercheur associée au CEIAS (EHESS-CNRS), avec le soutien de :

  • L’Equipe de recherche ADS (Art / Design / Scénographie – Laboratoire de Recherche MICA – EA 4426) Université Bordeaux Montaigne,
  • IFP (Institut Français de Pondichéry – (UMIFRE 21 CNRS-MAE),
  • MSH Paris Nord (Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord),
  • CEIAS (Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud – UMR 8564-EHESS-CNRS),
  • LabSIC ​​(Laboratoire des Sciences de l’Information et de la Communication – EA 1803).

Cette journée d’étude se déroulera intégralement en anglais

  • Timing for France : 9 am – 1pm on May 11th ; 9 am -12.30 on May 12th
  • Timing for India : 12.30 – 4.45 pm on May 11th ; 12.30 – 4 pm on May 12th

The conference will be organized on Zoom. Please register here in order to receive the link to the Zoom meeting by email a few days prior to the event.

For more information, please contact Nicolas Nercam, Nicolas Bautès and Christine Ithurbide.