Médiations - Informations - Communication - Arts
Séminaire Liberté et cinéma – séance 3/6

Date/heure
03/12/2014
14 h 30 - 18 h 00

Emplacement
la MSHA - salle 2

Catégories


image tirée de l’affiche du film Libertarias de Vicente Aranda (1996)

Anarchie et cinéma

mercredi 3 décembre 2014 à 14h30 – salle 2 de la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, Pessac
ligne B, station de tram « Montaigne-Montesquieu »


Présenté par Jean-Marie Tixier

Du secrétariat du ciné-club du lycée de Biarritz à la présidence du Jean Eustache en passant par l’OROLEIS et l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC), Jean-Marie Tixier s’est toujours pensé comme un militant de l’éducation populaire à travers la diffusion culturelle du cinéma.

Explorer les relations entre anarchie et cinéma permet de revisiter le XXe siècle, ses illusions, ses tragédies : le cinéma est né au moment où, suite à une série d’attentats, les députés votaient, dans l’urgence, une série de lois liberticides, dites lois scélérates ; ensuite, il a été sur tous les champs de bataille, de tous les conflits…De questionner aussi la question de la constitution de la mémoire historique : non les relations entre cinéma et politique ne commencent pas avec la première guerre mondiale, non, le cinéma révolutionnaire n’est pas l’enfant de la révolution bolchevique… Enfin, les questions posées par tous les cinéastes révolutionnaires restent pertinentes et ouvertes : comment utiliser le cinéma ? A quelles fins ? Quels films faut-il réaliser ? Pour quels publics ?


Informations sur le programme : Le Cinécritoire


Fermer le menu