Médiations - Informations - Communication - Arts
séminaire : Ecritures numériques et éditorialisation séance 3

Date/heure
07/01/2016
17 h 30 - 19 h 30

Emplacement
Université Bordeaux Montaigne - salle D013

Catégories


Éditorialisation de l’universitaire

Logo iriLogo MICA

Séminaire international séance 3

jeudi 7 janvier 2016 à 17h30 – Université Bordeaux Montaigne, salle D013, Pessac
ligne B, station de tram « Montaigne-Montesquieu »

Ce séminaire est ouvert à tous les chercheurs et étudiants qui pourront via la visioconférence interagir avec les intervenants et les participants de Paris.


Intervenants

Séminaire animé par : David Pucheu

Retour d’expérience du projet Humanum-Edinum

Pour les artistes, les écrivains, les chercheurs, les universitaires, l’éditorialisation numérique des œuvres professionnelles (créations, recherches, cours…) s’imbrique étroitement avec l’éditorialisation de soi dans les réseaux sociaux (Fb., Twit., R.G., Acad., Link…), mais aussi les forums, chats, listes emails d’interactions personnelles & professionnelles avec publics, étudiant-e-s, collègues, évaluateurs, amis, familles…

Les dispositifs d’éditorialisation des œuvres et de soi en diverses formes d’expression (œuvres travaillées, expressions d’humeur, réactions instantanées…) prolifèrent et se diversifient (sites professionnels, personnels, plateformes collectives d’éditorialisation, blogs, réseaux, revues, MOOC…) tout en faisant souvent perdre la maîtrise du cadre d’expression, mais aussi de l’accumulation des expressions. Les traces numériques, personnelles et professionnelles, s’accumulent au cours des années et décennies, formant un corpus diffus, peu rationalisé dans sans cohérence d’ensemble, ni aisément maîtrisable quant aux effets d’images identitaires qu’elles produisent. L’agencement global de ce corpus dispersé sur Internet, dépendant de surcroît de multiples dispositifs socio-techniques d’éditorialisation, disjoints et aux logiques très différentes, n’a pas toujours de sens global perceptible par autrui. Or le “profil” qui en résulte par sédimentation de traces numériques interagit avec les relations socio-professionnelles quotidiennes et les projets d’activités envisageables voir avec les carrières.

Peut-on concevoir conceptuellement et techniquement des dispositifs d’éditorialisation indépendants qui (re)donnent à ces auteurs une maîtrise au moins partielle de la conception du cadre d’expression, de l’accumulation des œuvres et traces d’activités sur plusieurs décennies, de la cohérence d’ensemble du corpus de significations qu’ils produisent, et par là du profil qui en résulte, tout en favorisant la diffusion en libre accès de leurs productions ? C’est l’une des questions auxquelles tente de répondre la recherche technologique “EdiNum-HumaNum” sur un “ouvrage numérique dynamique, indépendant, en accès libre” compilant une production individuelle universitaire (enseignements et recherche) de près de trente ans dans un dispositif intégrant formats multiples et systèmes d’interaction. Il s’agit de savoir si l’on peut concilier la nécessité particulière de communiquer, caractéristique de ces métiers, et les formes numériques que prend cette communication aujourd’hui, avec la défense d’une indépendance intellectuelle et créative, tant individuelle que collective, nécessaire à ces métiers, mais aussi à d’autres types d’acteurs sociaux.


La séance sera retransmise en direct sur : http://www.polemictweet.com/

Plus d’informations et l’ensemble du programme en ligne sur le site : http://seminaire.sens-public.org

Le séminaire est réalisé en collaboration par la revue Sens Public, l’IRI, l’Université de Montréal, Dicen-IDF, Université de Bordeaux, Université de Technologie de Compiègne. Il a été créé en 2009 en partenariat avec le laboratoire Invisu (INHA-CNRS).


Fermer le menu