Médiations - Informations - Communication - Arts
Séminaire ADS – Séance 7
Nicole Tran Ba Vang, Série « Collection Automne/Hiver 1999/00 », sans titre 01

Date/heure
17/04/2019
16 h 00 - 19 h 00

Emplacement
la MSHA - salle 2

Catégories


Septième séance du second cycle de séminaires de l’axe ADS, Transferts de l’art et du design, organisé par Nicolas Nercam.

Le vêtement à l’ère de sa théâtralité, Quand un simple fil de soie tisse les arts-parences du monde artistique

Alicia GARCIA

  • Résumé

De la mode à la haute couture il n’y a qu’un pas. Dans cette dynamique vouée à l’art de se vêtir, différents domaines que nous nommerons acteurs, s’interrogent, créent et transforment le simple objet vêtement en un objet complexe, aux multiples facettes. Dans cette étude, nous verrons combien le transfert artistique est présent, faisant passer le vêtement du quotidien au rang d’œuvre d’art. Nous aborderons l’art de vivre comme source d’inspiration pour l’Art. Ainsi, le transfert artistique s’appréhende comme le fil permettant de créer la liaison entre ces différents acteurs, entraînant l’art de la mode à s’inspirer de la vie qui elle-même s’inspire de l’art et inversement. Le transfert artistique dans les univers de la mode et de la haute couture provient de mouvement de circulation lié à la mondialisation et aux évènements artistiques tels que les nouvelles scènes de représentations planétaires. L’avènement du défilé de haute couture ou encore l’exposition muséale traduisent cette notion de transformation de l’objet initial en un objet pluridisciplinaire. De plus, tels que des connecteurs logiques, les transferts artistiques résultent d’un croisement entre diverses pratiques. Ils sont le résultat d’une interdisciplinarité mêlant habilement pratiques ancestrales, hautes technologies, pensées théoriques, études sociologiques, anthropologiques, mouvements politiques, culturels et artistiques. Le vêtement est vecteur d’arts-parences. Ce concept est révélateur des transferts artistiques existant dans l’univers de la haute couture. En effet, les arts-parences représentent cet infime lien entre tous les champs disciplinaires applicables aux vêtements. Les arts-parences sont des manières d’être résultant d’une recherche artistique qui n’est plus seulement intéressée par l’Art, mais par tous les domaines avoisinants celui-ci.

Nous tenterons de montrer comment le transfert artistique dans l’art de la mode est ce qui tisse les liens entre les pièces maîtresses, les modèles de représentations et l’habit du quotidien.

Des collections muséifiées, aux défilés de rue, en passant par les mouvements populaires et les scènes planétaires, nous conclurons avec l’exemple du Wax qui est l’exemple même d’un transfert d’art-design, politique, économique, culturel et planétaire.

  • Biographie

Diplômée du Master Arts Plastiques à l’Université Bordeaux Montaigne., Alicia GARCIA a mené au cours de ses études, une recherche autour de la théâtralité du vêtement. L’aboutissement de cette démarche artistique et théorique lui a permis de créer le concept d’ « art-parence ». Ce dernier a introduit la vie dans l’art et l’art dans la vie au travers de l’habit et des parures. Sa pratique plastique étroitement liée à sa pratique théorique, lui apporte des axes de recherches pluridisciplinaires. En effet, le vêtement est selon elle, un objet d’art complexe, car il est tout aussi politique, qu’économique, culturel, qu’artistique.


Fermer le menu