Médiations - Informations - Communication - Arts
Monuments, (dé)monumentalisation : approches sémiotiques

Date/heure
17/12/2019

Catégories


Monuments, (dé)monumentalisation

approches sémiotiques

Sous la direction de Anne Beyaert-Geslin, Ludovic Chatenet et Françoise Okala


  • Prix indicatif : 20€
  • Parution : décembre 2019
  • Nombre de pages :
  • Éditeur : PULIM – Presses Universitaires de Limoges
  • ISBN : 978-284-287-742-2
  • Télécharger le bon de commande ou lire l'Introduction par Anne Beyaert-Geslin, Ludovic Chatenet et Françoise Okala

    Résumé

    Qu’est-ce qu’un monument ? Dans les dernières décennies, la forme des monuments s’est considérablement diversifiée, la verticalité « édifiante » laissant place à des contre-monuments, des anti-monuments, etc…

    Dans cet ouvrage, la sémiotique dialogue avec les sciences de l’information et de la communication, l’histoire et l’architecture, pour s’efforcer de comprendre ce qui « fait » monument, comment il signifie. Les auteurs étudient des monuments exemplaires dispersés sur trois continents pour rendre compte de cette diversité et tenter d’accorder cette variété formelle à des contenus communs.

    Quels liens sémantiques réunissent le Mémorial aux Vétérans de Corée et celui du Vietnam, le Camp de Rivesaltes, le Mémorial à la traite négrière de Nantes, l’Eglise du souvenir de Berlin, le monument précolonial de Cote d’Ivoire, l’autel éphémère érigé à la suite d’un attentat mais aussi le monument virtuel, la Fontaine de Trevi ou un paysage considéré comme monument ?

    Au-delà d’une description des monuments eux-mêmes et de leur « fonctionnement sémiotique », il s’agit surtout de saisir les processus d’appropriation collective, de valorisation et de symbolisation qui, en suivant les formes de vie contemporaines, aboutissent à la monumentalisation et à la démonumentalisation.

    Sommaire

    • Introduction, Anne BEYAERT-GESLIN, Ludovic CHATENET, Françoise OKALA

    Première partie : Qu’est-ce qu’un monument ?

    • Monuments : lieux, rhétorique et intériorité, Jean-François BORDRON
    • Pour une rhétorique des lieux de mémoire, Göran SONESSON
    • La mémoire de la traite, de l’esclavage et de leur abolition : entre une énonciation « degré zéro » et une énonciation « métaphore », Céline CHOLET
    • Dynamiques de (contre-)monumentalisation dans la politique mémorielle nord-américaine : les mémoriaux aux vétérans du Vietnam et aux vétérans de la Corée à Washington D. C., Gaëlle CRENN
    • Le monument en Côte d’Ivoire avant la colonisation : une conception dans l’avenir et une forme de vie du caché-révélé, Lydie IBO, Marie Albertine Dagou KOFFI KANGA

    Seconde partie : Monumentalisation : valorisation et procédures symbolisantes

    • Monuments : stratégies symboliques de la mémoire, Verónica Estay-Stange
    • Paysages et monuments vers le troisième millénaire, Franco ZAGARI
    • Monumentalisation des sciences historiques, démonumentalisation des mémoires patrimoniales, Jessica DE BIDERAN
    • La sémiotique de la restauration : de la sur-monumentalisation, Nicolas NAVARRO
    • Monumentalisation par la destruction : le Mur de Berlin et l’Église du Souvenir, Viviane HUYS

    Troisième partie : Démonumentalisation : de la renégociation des valeurs à la réappropriation de la mémoire collective

    • Les monuments ont-ils encore un sens ? stratégies de contre et d’anti monumentalisation, Patrizia VIOLI
    • Les monuments érigés en hommage des victimes de la Guerre d’Espagne pendant la dictature franquiste : monumentalisation et (dé)monumentalisation (1939-2019), Jesús ALONSO CARBALLÉS
    • Lieu commun, mémoire plurielle : (dé)monumentaliser le Camp de Rivesaltes, Vivien LLOVERIA
    • Actes sémiotiques et monuments : autour de la Fontaine de Trevi à Rome, Isabella PEZZINI
    • Modèles réduits de la monumentalisation. L’objet souvenir, Tiziana MIGLIORE