Médiations - Informations - Communication - Arts

Date/heure
22/01/2014
16 h 30 - 18 h 30

Emplacement
l'Université Bordeaux Montaigne - Amphi 3 Salomon - bât L - salle 104 (1er étage)

Catégories


Conférence de Jean-Marc Lachaud : De la capacité de l’art ?

Cycle de Séminaires « Création, production, expérience »

4ème Séminaire interdisciplinaire du MICA

Mercredi 22 janvier 2014 – 16h30 – 18h30 – Amphithéâtre Salomon


Cycle de séminaire sous la direction de Cécile Croce

Proposé par l’axe 4 du MICA : Art, scénographie et design : figures de l’urbanité, sous la direction de Bernard Lafargue

De la capacité de l’art ?

Pour Annie Le Brun, la puissance rebelle du sensible (trop souvent méprisée) doit être sans cesse réactivée. Pour elle, l’« insurrection lyrique […] à l’origine de la poésie » est susceptible d’« embraser tout le paysage », dès lors que « des pans de réalité insoupçonnée » surgissent et travaillent à la déstabilisation de ce que Theodor W. Adorno nomme le « monde administré ». En abordant quelques productions artistiques et certaines propositions théoriques (celles que développe Jacques Rancière, par exemple), nous interrogerons l’éventuel pouvoir de l’art et, plus précisément, nous envisagerons l’expérience esthétique comme une singulière provocation au vertige suscitée par un émancipateur écart absolu, susceptible comme la poésie selon A. Le Brun, de « défaire la trame obscure qui se resserre de plus en plus autour de chaque vie ».

Philosophe, Jean-Marc Lachaud est Professeur des Universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et enseigne l’esthétique. Chercheur au sein de l’Institut Acte (UMR 8216, Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne / CNRS), ses recherches portent sur les théories esthétiques et les pratiques artistiques du XXème siècle. Il a récemment publié Pour une critique partisane (Paris, L’Harmattan, 2010), Art et aliénation (Paris, PUF, 2012) et codirigé Une esthétique de l’outrage ? (avec Olivier Neveux, Paris, L’Harmattan, 2012) et Jean-Michel Palmier. Arts et sociétés (avec Dominique Berthet, Paris, L’Harmattan, 2012).

Fermer le menu