• Publications & valorisation
  • Com & Organisation
  • Parutions

Communication & Organisation n°41

Communication & Organisation n°41
 

JUIN 2012

La mutation du métier de communicant public


Prix indicatif : 25 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux
Pages : 224
ISBN : 9782867818219

Le métier de communicant, et plus particulièrement de communicant public, a connu en ce début de siècle de profonds bouleversements. Bouleversements repérés à l’échelle planétaire avec la révolution numérique et l’avènement du web collaboratif (Bouquillon et Matthews, 2010), mais aussi à l’échelle locale avec un changement paradigmatique de la communication publique favorisant les pratiques managériales et la prégnance des dispositifs délibératifs (Blondiaux, Sintomer, 2002). Fin d’un modèle de communication exclusivement unidirectionnel, politiques publiques réformées, temporalités bouleversées, injonction à la participation, impératifs gestionnaires du nouveau management public, émergence de nouveaux métiers de la communication, constituent des changements de fond qui bousculent la réalité des institutions communicantes, redéfinissent leurs logiques organisationnelles jusqu’ici liées à une communication normative de l’information réglementaire et une communication de promotion institutionnelle et/ou politique classique. Interroger la communication publique à partir de la mutation du métier réalise ainsi notre ambition de renouveler et d’approfondir les recherches en communication organisationnelle. Elles ont pour point commun de comprendre la communication publique, à partir des personnes agissant en situation professionnelle. À quels changements tangibles le socle commun de compétences et l’identité professionnelle spécifique du métier de communicant public est-il soumis ? Peut-on évoquer le terme de mutation ou bien le changement annoncé serait-il plus une utopie, voire une idéologie qu’une réalité ? C’est ce à quoi répond ce numéro en prenant la mesure des bouleversements de l’environnement professionnel, des compétences du métier ainsi que des défis majeurs auxquels, aujourd’hui, il est confronté.

 


Coordination : Annick Monseigne et Geneviève Guilhaume. Articles : Francine Charest, Anne-Marie Gauthier, Elizabeth Gardère, Olivier Le Saëc, Hakim Akrab, Valérie Lépine, Marie-France Peyrelong, Violaine Appel, Hélène Boulanger, Maryse Carmes, Yanita Andonova, Jean-Baptiste Le Corf, Maryline Bourdil, Benoit Cordelier, Pauline Breduillieard, Bruno Chaudet, Pablo Medina, Ghizlaine Lahmadi, Dominique Mégard, Didier Rigaud, Lucia Granget, Marlène Dulaurans, Annick Schott, Mikaël Gléonnec.

Tous les détails (sommaire, résumés des articles...) sur le site Internet de la revue : http://communicationorganisation.revues.org
 
Pour commander ce numéro, contactez Hélène MICHAUD aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX
Bâtiment F - Esplanade des Antilles - Domaine universitaire - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - 33607 Pessac
Tél. : 05 57 12 47 21 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour télécharger un article en PDF : http://www.cairn.info/revue-communication-et-organisation-2011-2.htm
 

Communication & Organisation n°40


DÉCEMBRE 2011 (impression : septembre 2012)

Âges et générations :
la communication revisite ses publics


Prix indicatif : 25 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux
Pages : 198
ISBN : 9782867817458

L’objectif de ce numéro est d’ouvrir un champ de réflexion et d’analyse communicationnelle sur la question des publics de la communication, en mettant en lumière les représentations, discours et pratiques autour des nouvelles et anciennes générations, des jeunesses et vieillesses. Ce numéro propose donc un ensemble de recherches en Sciences de l’information et de la communication qui investit les problématiques de l’âge, des cycles de vie et des générations. L’intérêt d’une approche générationnelle est qu’elle permet de saisir les tendances culturelles des différents groupes sociaux constituant la société, d’en comprendre les évolutions (les passages entre hier, aujourd’hui et demain) et de (ré)interroger les cohabitations entre les générations dans les différentes sphères publiques ou privées, familiales ou organisationnelles. En parallèle des segmentations communicationnelles par âges et cycles de vie, le marketing se fait transgénérationnel, certains médias se veulent intergénérationnels, l’entreprise se concentre plus sur la gestion des âges de la vie qu’à la politique d’un âge, les collectivités se polarisent sur les solidarités et cohésions sociales. La communication, quel que soit son champ d’application, s’interroge sur la segmentation ou non de ses publics, sur les représentations des âges et cycles de vie, sur les profils des générations en vie, autant d’éléments qui impactent sur ses stratégies et qui sont, dans ce numéro, questionnés.

 


Coordination : Myriam Bahuaud, Corinne Destal et Agnès Pecolo. Articles : Isabelle Cousserand-Blin, Daphné Duvernay, Namoin Yao, Nathalie Burnay, Martine Lagacé, Joëlle Laplante, André Davignon, Laurent Trémel, Laurence Corroy.

Tous les détails (sommaire, résumés des articles...) sur le site Internet de la revue : http://communicationorganisation.revues.org
Pour commander ce numéro, contactez Hélène MICHAUD aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX
Bâtiment F - Esplanade des Antilles - Domaine universitaire - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - 33607 Pessac
Tél. : 05 57 12 47 21 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour télécharger un article en PDF : http://www.cairn.info/revue-communication-et-organisation-2011-2.htm

Communication & Organisation n°39

Cliquez sur l'image pour télécharger la couverture
JUIN 2011 (impression : mars 2012)

Les applications de la sémiotique
à la communication des organisations


Prix indicatif : 25 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux
Pages : 272
ISBN : 9782867817441

Ces deux domaines complexes que sont la sémiotique-sémiologie et la recherche en communication des organisations présentent une certaine richesse de croisements, de figures d’échange et de rencontre, d’ailleurs plus ou moins internes au domaine de l’information et de la communication. D’un point de vue général, les organisations sont des "machines sémiotiques" à cause de leur incessante production de sens et de textualités, à l’intérieur comme vers l’extérieur. Cette production est nécessaire pour leur existence, bien avant les objectifs de "succès", réputation et efficacité auprès des publics et des parties prenantes. Les organisations sont même des "machines paresseuses", comme le disait Eco à propos des textes (1979), parce que l’interprétation des organisations, la "lecture" que les acteurs sociaux peuvent en faire, et donc au fond leur existence, est liée strictement à l’activité interprétative, sociale, politique, etc. des acteurs humains (sans oublier leur prothèses, interfaces et "adjuvants" non-humaines).

L’analyse des organisations rend donc possible le croisement de la tradition sémiotique avec les SIC. Le développement des socio-sémiotiques est particulièrement intéressant pour les SIC, tout comme les évolutions de la sémio-pragmatique. Nous constatons en tout cas que, si des recherches sémiotiques sur les textualités et les pratiques des organisations existent, une véritable sémiotique de l’organisation reste peut-être encore à construire. Sera-t-il alors le rapprochement avec les SIC, et en particulier avec certaines approches "constitutives" de la communication organisante, à rendre plus facile cette naissance ? Nous imaginons ici donc un processus inverse, une fécondation de retour.

Du point de vue des SIC, les apports sémiotiques seront toujours importants pour mieux saisir la dimension de la production et circulation du "sens" et des signes. Il ne s’agit pas du tout d’imposer un courant "textualiste" en SIC d’organisation, qui serait centré sur le texte (verbal) en contraposition aux courants plus "actionnistes" (centrés sur l’analyse de l’interaction et de l’action des acteurs). Nous soulignons que l’organisation entière, ses objets, ses interactions, et les actions de ses acteurs sont des objets possibles pour l’analyse sémiotique autant que les textualités plus traditionnelles. Il s’agit donc plutôt de montrer l’utilité d’une ouverture, d’une attention réciproque, et aussi de certaines fertilisations croisées au niveau conceptuel et méthodologique.
Coordination : Andrea CATELLANI et Martine VERSEL. Articles : Andrea Catellani, Martine Versel, Jean-Jacques Boutaud, Eléni Mitropoulou, Jacques Fontanille, Pierluigi Basso Fossal, Anthony Mathé, Annick Monseigne, Béatrice Galinon-Mélénec, Christiane Legris-Desportes, Patrice de la Broise, Céline Bryon-Portet, Amaia Errecart, Barbara Szafrajzen et Hakim Hachour.

Tous les détails (sommaire, résumés des articles...) sur le site Internet de la revue : http://communicationorganisation.revues.org
Pour commander ce numéro, contactez Hélène MICHAUD aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX
Bâtiment F - Esplanade des Antilles - Domaine universitaire - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - 33607 Pessac
Tél. : 05 57 12 47 21 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour télécharger un article en PDF : http://www.cairn.info/revue-communication-et-organisation-2011-1.htm

Communication & Organisation n°38

Communication & Organisation n°38
DECEMBRE 2010 (impression : septembre 2011)

Management de l’Evaluation
et communication


Prix indicatif : 25 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux
Pages : 240
ISBN : 9782867817434 - ISSN : 1168-5549 - ISSN en ligne : 1775-3546

La faveur que connaît la thématique de l’évaluation, depuis une dizaine d’années en France, tant auprès des professionnels concernés que des milieux de la recherche en sciences humaines et sociales, est liée à son inscription dans divers dispositifs réglementaires, dont la Loi d’orientation pour la loi de finance (LOLF) de 2001, entrée en application complète en 2006. Cette vogue de l’évaluation s’alimente de la création d’un véritable marché européen des agences d’évaluations dont l’accumulation est spectaculaire - ANESM, AERES, ARS, ANAP, ADEME – et qui manifestent une tendance à la dévolution massive des missions régaliennes de l’état à des organismes de droit privé. L’évaluation est, dans ce contexte, devenue une obligation réglementaire pour les professionnels des secteurs des services aux personnes – santé, enseignement, social, médicosocial – et des administrations publiques, qui doivent mettre en place des modalités d’évaluation de leur performance, comprise comme capacité à tenir les budgets alloués annuellement ou selon des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens.

Nous avons souhaité présenter des réflexions et recherches portant sur des pratiques d’évaluation concrètes, dans divers secteurs professionnels, depuis l’université et la recherche publique, jusqu’aux établissements sociaux et médico-sociaux, en passant par les pratiques d’évaluations singulières, ou par la présentation du mouvement démocratique de promotion de l’évaluation publique. Notre hypothèse est que l’évaluation est un élément majeur des modalités de mise en logique de projet qui participent depuis maintenant une trentaine d’années, dans les grands pays industrialisés et notamment la France, à la recomposition générale des diverses institutions qui s’étaient stabilisées durant les trente glorieuses: entreprises, administrations, associations. La question de l’évaluation est donc une question complexe et aux multiples facettes largement et librement commentée par nos auteurs.
Coordination : Christian LE MOENNE et Sylvie PARRINI-ALEMANNO. Articles : Serge AGOSTINELLI, Julien ANGELINI, Dominique BESSIERES, Robert BOURE, Ghislaine CHABERT, Didier CHAUVIN, Isabelle COMTET, Céline DESMARAIS, Annie FOUQUET, Geneviève GUILHAUME, Jacques IBANEZ BUENO, Roland JANVIER, Magdalena MAJ, Jacques PERRIAULT, José Luis PINUEL RAIGADA, Jean-Luc VANNIER, Namoin YAO et Philippe ZARIFIAN.

Tous les détails (sommaire, résumés des articles...) sur le site Internet de la revue : http://communicationorganisation.revues.org
Pour commander ce numéro, contactez Mme Hélène MICHAUD aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX
Bâtiment F - Esplanade des Antilles - Domaine universitaire - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - 33607 Pessac
Tél. : 05 57 12 47 21 -  Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour télécharger un article en PDF : http://www.cairn.info/revue-communication-et-organisation-2010-2.htm

Communication & Organisation n°37

Communication & Organisation n°37
Juin 2010
(parution : février 2011)


La communication à l'épreuve

des mutations économiques

Prix : 25 Euros - Pages : 200 - Dimensions : 16 x 24 cm - ISBN : 9782867817106

Depuis plusieurs décennies, de nouveaux concepts, confortés par la crise, occupent le devant de la scène : développement durable, économie de l’immatériel, responsabilité sociale, intelligence territoriale, économie créative. Nés dans un contexte économique, politique et social jugé plus complexe, ils inspirent de nombreux discours favorables au changement et à l’innovation comme aussi certaines pratiques.

Plutôt apparentés, ces concepts ont plusieurs points communs. Ils accordent une place de choix à l’approche environnementale et à la qualité de vie. Intégrant le déclin des trois secteurs d’activité habituels ils annoncent la future primauté du capital intellectuel et culturel. Tous développent la notion de territoire : penser global, agir local. Sans écarter la marchandisation, soucieux de l’efficacité économique, ils sont en quête de nouveaux retours sur investissement. Ils modifient le partage entre secteur privé et secteur public : l’entreprise serait investie de missions réservées jusqu’alors à la puissance publique, les services publics se verraient désormais attribuer une valeur marchande, etc. Mais, c’est le fait de remettre l’Homme au centre des préoccupations qui les rapproche le plus. Un Homme communicant, vecteur de nouvelles interactions. Les délibérations, le partage, la transversalité, les débats, les réseaux, l’information ascendante, la transparence, l’émergence des idées et des projets sont au cœur de ces nouvelles conceptions. Autant d’éléments qui ressortissent à l’analyse communicationnelle.

Ce dossier a pour objectif d’essayer d’apprécier la portée des transformations annoncées, les écarts entre les représentations et la réalité, l’impact de la communication sur les actions. Le concept d’économie créative est-il compatible avec celui de développement durable ? Quelles émergences communicationnelles produisent les expériences qui s’en inspirent ?

COMMUNICATION & ORGANISATION est disponible aux PRESSES UNIVERSITAIRES DE BORDEAUX : http://pub.u-bordeaux3.fr
Presses Universitaires de Bordeaux - Bâtiment F - Esplanade des Antilles - Domaine universitaire - Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - 33607 Pessac
Contact : Mme Hélène MICHAUD
- Tél. : 05 57 12 47 21 - Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d'articles...