Pratiques de la déconnexion

  • Type et nom du du programme : ANR DEVOTIC
  • Durée : 2010-2014
  • Pilotage : Francis JAUREGUIBERRY (Pau) et V. CARAYOL
  • Participation : V.CARAYOL, N. SOUBIALE, Cindy FELIO, Feirouz LIMA
  • Partenaires : U. Pau,CNRS, U. Toulouse 2, ESCP EAP, U. Ottawa
  • http://anr.devotic.univ-pau.fr/

Présentation

Le programme DEVOTIC, coordonné par le laboratoire SET (CNRS) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en coopération avec le MICA et avec 3 laboratoires français et étrangers, LISST (CNRS – Université de Toulouse 2), LCS (Université de Paris 7) et GRICO (Université d’Ottawa), s’intéressait aux pratiques de la déconnexion. Le projet a commencé en octobre 2010 et a duré 48 mois. Plusieurs terrains ont été investigués, parmi lesquels celui des cadres d’entreprises, dévolu à l’équipe MICA dirigée par Valérie CARAYOL. L’étude a porté sur des individus qui se servent des technologies de façon intensive et qui, en raison précisément de cet usage quasi constant, en viennent à adopter une attitude critique face à des effets non voulus et à leurs yeux négatifs, attitude les amenant dans certaines conditions à des pratiques de déconnexions volontaires. Si ces technologies sont en effet synonyme d’immédiateté, de sécurité, d’ouverture et d’évasion, elles le sont aussi d’informations non désirées, d’appels intempestifs, de surcharge de travail, de confusion entre urgence et importance, de nouvelles addictions, de contrôles et de surveillances non autorisés. Les risques psycho-sociaux liés aux pratiques intensives des TIC à l’hyper connexion ont été mis en avant par l’équipe MICA et qualifiés, tout en montrant que désormais la déconnexion est un horizon quasi impossible, que les cadres ne revendiquent pas. Une thèse de doctorat, sur la thématique des RPS liés aux TIC et menée parallèlement à ce programme, réaloisée par Cindy FELIO et dirigée par Valérie CARAYOL a obtenu le 2ème prix de thèse de la SFSIC en juin 2014.