Les nouveaux arrivants de la rentrée 2011

Myriam BAHUAUD, Raphaële BERTHO, Mélanie BOURDAA,
Stéphane CARO, Franck CORMERAIS, Sandrine DUBOUILH, Olivier
LE DEUFF, Annick MONSEIGNE, Clément PUGET & François SIMON


Myriam BAHUAUD [Maître de Conférences]

Maître de Conférences depuis 11 ans au sein d’un IUT Information Communication, Myriam BAHUAUD rejoint l’équipe du Master "Communication et Générations". Son parcours de recherche prend ses racines dans sa double formation, celle d’économiste et celle en communication. Elle a, dès ses premiers travaux en SIC, orienté ses recherches sur les stratégies commerciales orchestrées au sein des industries culturelles et sur les publics "cibles" auxquels ces stratégies s’adressent.
Le premier thème de ses recherches est celui des droits et produits dérivés à destination des enfants. En prenant, au départ, le cas particulier de la déclinaison d’une œuvre culturelle, celle de Babar, sur différents supports médiatiques elle a poursuivi ses réflexions sur les stratégies de droits dérivés et leurs mises en œuvre au sein des programmes jeunesse. Aux côtés de Babar, se retrouvent Le Petit Prince, Tintin, Oui-Oui, Star Wars, Batman, Spider-Man… Ces personnages sont qualifiés tantôt de licences nostalgiques, tantôt de licences transgénérationnelles ou encore intergénérationnelles parce qu’ils permettent de s’adresser à différents publics : enfants, parents et seniors. C’est la raison pour laquelle, depuis quelques années, Myriam BAHUAUD a également mené des travaux sur les seniors, mais aussi sur l’intergénérationnel tel qu’il transparaît dans les campagnes de communication s’adressant aux seniors.
Myriam BAHUAUD
Raphaële BERTHO [Maître de Conférences]
Raphaële BERTHO
Raphaële BERTHO est Docteur en Histoire de l'Art et a soutenu en décembre 2010 une thèse intitulée "Paysage sur commande : Les missions photographiques en France et en Allemagne dans les années 1980 et 1990". Une recherche développée au sein du collège doctoral franco-allemand de l'EPHE, et en 2009-2010 en collaboration avec la BNF dans le cadre de la Bourse de recherche Louis Roederer, avec l'organisation en novembre 2010 de la journée d'étude "Expérience du paysage".
Elle a enseigné en tant que chargée de cours deux ans au sein du Département Photographie et Multimédia de Paris VIII puis trois ans au Département de Médiation Culturelle de Paris III. Elle a contribué à la mise en place d'un parcours de spécialisation autour de l'image photographique et audiovisuelle au sein de cette formation, et à la création d'un partenariat d'un an avec l'ECPAD. Ce projet a aboutit à l'organisation par les étudiants d'une soirée de projection de films d'archive sur la guerre d'Algérie (http://retourenimagesalgerie.wordpress.com). En 2010-2011 elle a enseigné comme ATER au Département des Arts des Images, de la Scène et de l'Ecran à l'Université Lyon II.
Elle publie depuis aout 2011 sur le blog Territoire des images de la plateforme Culture Visuelle (http://culturevisuelle.org/territoire). Ses thèmes de recherche portent sur les problématiques liées à la représentation des évènements historiques, du territoire et aux supports des nouveaux médias.
Mélanie BOURDAA [Maître de Conférences]

Mélanie BOURDAA travaille sur les nouvelles pratiques télévisuelles des fans, sur le culture télévisuelle, ainsi que sur les nouvelles stratégies de production dans un environnement audiovisuel en mutation. Elle concentre ses recherches plus spécifiquement sur les séries télévisées américaines. Elle a écrit des articles sur le transmedia storytelling, la notion de sérialité et sur les fans de The L word, Fringe ou encore Battestar Galactica.
Elle a également co-créé une association sur le Transmedia Storytelling dans laquelle elle est en charge du pôle recherche avec Yann KILBORNE.
Elle participe à plusieurs projets de recherche nationaux et internationaux (Citoyenneté en couleurs, Transforming Audiences, Transforming societies, ou encore The Society for Phenomenology and Media).
Mélanie BOURDAA
Stéphane CARO [Professeur des Universités]
Stéphane CARO
Stéphane CARO DAMBREVILLE a occupé un poste d'ingénieur expert à l'INRIA Rhône-Alpes et a été consultant en ergonomie pour la société Bull. Depuis 1998, il est Maître de Conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'IUT de Dijon.
Il conduit ses recherches au laboratoire CIMEOS EA4177 de l'Université de Bourgogne. Il a participé à la direction de ce laboratoire comme Directeur adjoint avant de rejoindre le laboratoire MICA à la rentrée 2011.
Lauréat du prix du jeune chercheur de la ville de Grenoble en sciences humaines et sociale en 1996, ses travaux de recherche portent sur l'étude des processus de communication médiatisée. Il s'intéresse plus précisément aux représentations mentales construites par les usagers dans les situations de communications personnes - systèmes.
En 2005 il dépose un brevet qui présente un nouveau système de navigation dans les sites Internet. Ce dispositif facilite les tâches de recherche d'information au sein de documents numériques.
Franck CORMERAIS [Professeur des Universités]

Docteur en Sciences de l'Information et de la Communication (Paris XIII), Docteur en Philosophie (Paris I), Franck CORMERAIS s'intéresse à l'anthropologie des techniques, aux usages de TIC et au design des services.
Ses recherches portent sur les modèles de l'innovation, sur l'imaginaire de la culture numérique, sur les dynamiques territoriales créatives dans la perspective d'un développement social. L'industrialisation contemporaine du langage et plus généralement de ses formes symbiotiques, ainsi que l'économie de la connaissance, sont également au centre de ses travaux.
Ses pratiques de chercheur l'amènent à collaborer régulièrement dans une démarche socio-économique et organisationnelle avec des membres du réseau PEKEA (Political and Ethical Knowledge on Economic Activities) ONG avec statut consultatif spécial auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies, des membres de l’ISMEA (Institut des Sciences Mathématiques et Économiques Appliquées) et des membres d’Ars Industrialis (Association Internationale pour une politique industrielle des technologies de l'esprit).
Franck CORMERAIS
Sandrine DUBOUILH [Professeur des Universités]
Sandrine DUBOUILH
Architecte DPLG, scénographe décorateur de théâtre pendant dix ans, Sandrine DUBOUILH, Docteur de l’Université Paris VIII, étudie la scénographie et l’architecture théâtrale contemporaine.
Ses recherches s’intéressent à l’élaboration du modèle architectural contemporain depuis un siècle, et plus largement à la question du modèle architectural comme représentation symbolique d’une société. Les théâtres et équipements culturels sont de ce point de vue des programmes architecturaux lourdement chargés comme le montrent également ses recherches de terrain sur la maîtrise d’ouvrage et la question de la commande.
Enseignante depuis 1998 à l’Ecole d’Architecture Paris Val de Seine, elle s’intéresse également aux évolutions apportées par les outils de projection assistée par ordinateur dans le projet d’architecture, aux mutations liées à l’abandon du dessin et à la production d’espaces qui en découle.
Olivier LE DEUFF [Maître de Conférences]

Professeur-Documentaliste pendant près de 10 ans, et détaché en tant qu’Ingénieur d’Etudes à l’Université Bretagne Sud (2006-2007) puis comme ATER à l’université Lyon III (2008-2010), Olivier LE DEUFF est également blogueur du “Guide des égarés”, http://www.guidedesegares.info.
Ses activités de recherche développent deux thématiques principales :
la formation à l’information via notamment l’étude de l’émergence d’une culture de l’information (thèse de doctorat en SIC soutenue à l’Université Rennes II sous la direction d’Yves CHEVALIER) ;
l’analyse des évolutions communicationnelles et informationnelles liées aux environnements numériques.
Il étudie les mutations liées aux environnements numériques à la fois en ce qui concerne les enjeux documentaires (métadonnées, redocumentarisation, indexation, folksonomies, web sémantique, évaluation de l’information, recommandation, etc.) et les enjeux sociaux et institutionnels (identité numérique, autorité versus popularité, etc.). Il travaille plus particulièrement autour du concept d’hypomnemata en tant que dispositif d’aide-mémoire et sous-mémoire que constituent les nouveaux outils du numériques, notamment les dispositifs de signets sociaux. L’étude de ces cultures numériques l’amène à développer réflexions et propositions pour faire évoluer et progresser les humanités numériques.
Olivier LE DEUFF
Annick MONSEIGNE [Maître de Conférences]
Annick MONSEIGNE
Annick MONSEIGNE est Maître de Conférences à l'IUT Michel de Montaigne – Bordeaux III au sein de la filière Communication des Organisations. Elle enseigne les stratégies éditoriales, la communication territoriale et de proximité, l’audit de communication, l’étude d’image, la communication interpersonnelle et l’analyse de discours.
Ses activités de recherche portent sur trois thématiques :
les enjeux communicationnels des politiques publiques et les nouvelles procédures de concertation et d’interaction avec le citoyen ;
la participation, la communication de proximité et l'interactionnisme comportemental des Hommes politiques ;
les pratiques professionnelles et la mutation du métier de communicant public.
Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication (2009), en rejoignant l’université, elle a opéré un virage professionnel en cédant l’agence spécialisée dans la communication éditoriale auprès des collectivités territoriales qu’elle avait créée en 1994.
Clément PUGET [Maître de Conférences]

Clément PUGET est Maître de Conférences en Etudes Cinématographiques, au Département des Arts de l’UFR Humanités, à l’Université Michel de Montaigne - Bordeaux III. Qualifié en 18e et 22e sections du CNU, il a soutenu sa thèse de doctorat "Arts (Histoire, théorie et pratiques)" à l’Université Bordeaux III, en 2006.
Chercheur Associé à l’IRCAV-Paris III, il a été chargé d’enseignement dans les universités Paris III, Evry-Val d’Essonne et Paris-Est, après avoir été ATER à l’Université Paris VII (2003-05). Il a également été Professeur Documentaliste certifié entre 2008 et 2011.
Il a contribué aux actes de colloques et publié, notamment, dans les revues 1895, Revue d’Histoire du cinéma, Questions de communication, Guerres mondiales et conflits contemporains ou Les Cahiers d’Artes. Ses recherches portent sur les rapports entre l’Histoire et le cinéma (archives, fiction, documentaire), mais également sur l’historiographie, et les rapports entre Histoire et mémoires – collective et privée. Il prépare actuellement la publication de sa thèse sur la question de l’écriture de l’Histoire d’un évènement (la bataille de Verdun, 1916) dans le cinéma français.
Clément PUGET
François SIMON [Maître de Conférences]
François SIMON
Journaliste de formation, François SIMON a travaillé durant trente quatre ans dans la presse écrite (quotidienne et magazine), en radio (Radio France) et à la télévision (Euronews), avant de devenir en 2001 Maître de Conférences en SIC et membre de l'équipe de recherche Médias et Identités (devenue ELICO) au sein de l'Université de Lyon. Ses premiers travaux de recherche, sous la direction de Patrick CHAMPAGNE, l'ont conduit à s'intéresser aux comportements des journalistes en région face à la "crise de la vache folle" (1997) et face à "l'affaire MILLON"(1998). Puis aux "cadres journalistiques", sujet de sa thèse de doctorat, réalisée sous la direction de Jean-François TETU et inspirée des travaux d'Erving GOFFMAN.
Les relations entre le sport et les médias constituent son deuxième axe de recherche, avec des publications (2006, 2009), l'organisation à Lyon d'un colloque international (2007) et la direction d'un numéro spécial des Cahiers du Journalisme sur "les nouveaux écrans du sport" (2009).
Membre du réseau Sport, Médias et Communication, François SIMON a contribué également, en tant que Directeur de l'Ecole Publique de Journalisme de Tours (2009-2011), à la fondation du réseau CEJER (Chercheurs en Journalisme des Ecoles Reconnues) et à la création du Groupement d'intérêt scientifique "Journalisme". Il a participé au Comité Scientifique constitué pour le colloque fondateur du GIS (mars 2010) sur "le journalisme, une activité collective". Et il mène actuellement, au sein du réseau CEJER, une enquête sur "l'imaginaire des futurs journalistes".

Cérémonie de remise des diplômes de la promotion 2010


La quatrième édition de la cérémonie de remise solennelle des diplômes de doctorat aux 103 docteurs et 8 HDR de la promotion 2010 a eu lieu le mardi 10 mai 2011 à l'Amphi 700 en présence du Président de l’université, Patrice Brun, du Vice-Président Recherche, Patrick Baudry, des directeurs de l’Ecole Doctorale « Montaigne-Humanités », Sandro Landi, Pierre Beylot et Isabelle Poulin, des directeurs de thèses ainsi que des directeurs des équipes de recherche de l’université. Cette manifestation a accueilli également les familles des nouveaux docteurs.

Cet évènement a été l’occasion pour l’université de mettre à l’honneur ses docteurs et, à travers eux, de réaffirmer le prestige du grade universitaire le plus élevé qu’est le doctorat. Ce diplôme atteste d’une formation par la recherche, à la recherche et à l’innovation, ainsi que d’une expérience professionnelle de recherche. Les étudiants-chercheurs d’hier sont désormais les chercheurs d’aujourd’hui, peut-être les enseignants-chercheurs de demain. Cette cérémonie a offert finalement l’opportunité de souligner, dans un contexte de crise et de remise en question de nos disciplines, le rôle social indispensable d’un doctorat en lettres, arts, langues et sciences humaines.

Téléchargez le PDF du programme
Téléchargez le PDF de la Promotion 2010